Stéréo ou 5.1 ?

L'auditorium-la-Baule (2)
13/06/2013

Philippe PUNTY, de l'Auditorium à Nantes, nous aide à faire le point.


L'auditorium-la-Baule (2) L'auditorium-Nantes

Stéréo ou 5.1 ?

Comme vous pouvez le constater, la plupart des meubles Chris-b sont conçus autour d'une paire d'enceintes stéréo, accompagné par un amplificateur tout-en-un stéréo. Cette configuration est donc faite, à priori, pour sonoriser les pistes audio en stéréo, et non en 5.1 (home cinéma).

Les raisons de ce choix :

Ces  meubles sont destinés aux salons particuliers, pour une utilisation familiale. Le mode de sonorisation doit donc être performant pour toutes les utilisations. Qu'elles sont-elles ?

Regarder les programmes à la télévision : Ils sont diffusés en stéréo

Ecouter de la musique : CD ou dématérialisée, elle est enregistrée et diffusée en stéréo.

Pour ces actions courantes et quotidiennes, une paire d'enceintes classiques et un amplificateur stéréo est donc la solution d'équipement la plus adaptée, car polyvalente et très performante dans tous les cas.

Reste les DVD qui, pour les films récents, ont une piste audio en 5.1. L'amplificateur stéréo décode alors cette piste audio en stéréo, et de belle manière.  Il ne manquera que les quelques effets de son arrières. Et on  n'utilise qu'occasionnellement le lecteur DVD pour un film acheté ou loué.

Un système home cinéma, en 5.1 ou plus, sera lui parfait sur un DVD. Mais il sera moins adapté, à budget égal, pour sonoriser au quotidien la télévision et la musique.  Pour retrouver la même qualité musicale avec un home cinéma, il faut un budget trois fois supérieur. Il est logique qu'un amplificateur stéréo et une paire d'enceinte coûtent moins cher qu'un système home cinéma avec son amplificateur 5 canaux ses 5 enceintes, et autant de câbles.

C'est la première explication quant au choix de la stéréo, qui correspond tout simplement à ce que la plupart d'entre nous avons besoin dans notre salon.

La deuxième explication est celle de la simplicité. Un home cinéma est complexe à installer. Des câblages doivent être posés pour alimenter les enceintes arrière, et le caisson de basse aura toujours du mal à trouver sa place dans la décoration. De plus, les réglages sont délicats, les appareils plus complexes.

La troisième explication est celle de la qualité. Pour un budget moindre, comme on l'a vu, on accède à des gammes de matériel dont les performances mettent tout le monde d'accord lors de l'écoute. Nous abordons alors le domaine de l'audiophile, c'est-à-dire la reproduction sonore de qualité. Loin de la consommation de masse, dictée par un marketing pas toujours très honnête, ces grandes marques internationales, peu connues du grand public, fabriquent pour les  amateurs avertis des enceintes et des électroniques de qualité. Leur objectif : la pureté du son, la fidélité à l'enregistrement de l'artiste. Pas de transformation électronique, pas de basse exagérée, pas de caractéristique inutile ou mensongère... juste du « beau » son, bénéfique pour nos oreilles !

Cambridge Audio, Arcam, Monitor Audio, Kef, Bowers & Wilkins, Elac, et beaucoup d'autres marques, ont ce pédigrée reconnu et apprécié. Aussi à l'aise en stéréo qu'en home cinéma, c'est la garantie d'avoir chez soi du matériel fiable et pérenne, efficace et beau. Mais également simple  à l'installation comme à l'utilisation.  La stéréo revient à l'essentiel, pour un compromis réussi dans votre salon familial. Et une démonstration au show-room met souvent fin au doute...

Mais bien sûr, les goûts et les couleurs ... alors rien n'empêche d'équiper votre meuble intégré avec du home cinéma !  

 

Le mot de Philippe PUNTY, L'Auditorium Nantes, La Baule, Saumur.

Stéréo ou 5.1 ? Ce débat passionné a agité notre petit monde d'accros au beau son depuis que les laboratoires Dolby ont créé le son multicanal. De nombreuses expériences ont été tentées par les plus grands noms de la Haute Fidélité, imaginant que la reproduction multi canaux pouvait d'une façon réaliste mieux recréer une salle de spectacle. Mais las, le constat fut toujours identique, la véritable façon d'écouter de la musique, c'est d'utiliser deux enceintes, et pas plus. Très souvent, les enregistrements de concerts les plus réussis le sont avec deux micros... abondance de biens n'est pas forcément en acoustique synonyme de cohérence...

En ce qui concerne les bandes son des films, le propos est bien entendu différent, le registre de fréquences est plus fouillé, et les ingénieurs du son utilisent toutes leurs ressources pour immerger le spectateur dans un océan sonore qui est partie intégrante de la réussite d'un film.

Donc stéréo et multicanal ont deux objets bien distincts, matérialisés par l'importance donnée à chaque enceinte, alors qu'en stéréo les enceintes actives sont les droites et gauches, en home cinéma, ces deux enceintes ne sont que des enceintes d'effet, alors que les enceintes les plus discriminantes sont la voie centrale et le caisson de basses. Mais alors qu'avec deux belles et bonnes enceintes, on peut atteindre l'intelligibilité que ne savent plus donner les écrans plats modernes, et avec un « pack » 5.1 médiocre, on n'arrivera jamais à reproduire l'émotion contenue dans un enregistrement musical.

Christian Bourdon est un amoureux de musique, notre collaboration et maintenant notre amitié sont basées sur cette passion partagée, et les pistes qu'il propose dans ses projets sont toujours respectueuses de ces deux crédos ;  cohérence et émotion pour la lecture de la musique, intelligibilité pour le cinéma. Si en plus il est nécessaire de reproduire avec tout leur impact les bandes son des films, c'est bien entendu possible, mais à un coût très largement supérieur, Christian l'a bien compris et expliqué plus haut.

Donc l'important est de bien cerner votre besoin et d'établir ainsi vos priorités, votre système ne vous servira qu'à regarder des films ? Optez pour le 5.1. Vous souhaitez écouter aussi de la musique ? Dans la majeure partie des cas, la stéréo est préférable, sauf à accepter d'investir plus lourdement. Nombre de « packs » home cinéma, standardisés et formatés, se retrouvent à la cave pour cause d'encombrement et d'inutilisation, les premiers mois de surprise passés, alors que nombre de mes clients, qui parfois rentrent à l'Auditorium en assurant qu'ils n'écoutent la musique que d'une oreille distraite, en « bruit de fond », se surprennent ensuite à s'assoir dans leur canapé et à  écouter , non plus entendre de la musique, lorsque leur système est bien construit.

Philippe PUNTY,